Informations Securite Alarme

EXUTOIRE DE FUMEE- DESENFUMAGE


Obligatoire de par le code du travail (art R.235.4.8)II, le désenfumage des locaux permet d’éliminer toutes les fumées et/ou gaz chauds et toxiques se dégageant d’un incendie.

En effet, à la différence d’un feu à l’air libre, où les fumées et la chaleur se propagent librement dans l’atmosphère, un incendie dans des locaux enferme les fumées et la chaleur à l’intérieur.

Le désenfumage permet ainsi d’évacuer tous ces produits de combustion en créant une hauteur d’air libre sous la couche de fumée.

Il a ainsi pour missions principales :
  • d’améliorer la visibilité en cas d’incendie,
  • de diminuer fortement la concentration des gaz toxiques (CO2, CO, HCN, etc…),
  • de conserver un niveau d’oxygène supportable,
  • de réduire sensiblement la température,
  • de limiter la propagation de l’incendie,
  • de favoriser l’évacuation des occupants,
  • de favoriser le passage des pompiers.
Le fonctionnement du désenfumage
Plusieurs solutions techniques de désenfumage concourent à l’évacuation des fumées et gaz :
  • le désenfumage naturel,
  • le désenfumage mécanique
  • la mise à l’abri des fumées.
Que ce soit l’une ou l’autre des solutions de désenfumage, il s’agit toujours de balayer l’espace à désenfumer avec un flux d’air. En clair, c’est une évacuation des fumées d’une part et de l’arrivée d’air frais d’autre part.

Le désenfumage naturel
L’évacuation des fumées se fait vers l’extérieur, soit par des ouvrants en façade, des exutoires de fumée ou via des conduits.

Le désenfumage mécanique
Les fumées sont évacuées vers l’extérieur grâce à un ventilateur qui les aspire et les envoie vers l’extérieur via un conduit.
ne convient pas au désenfumage des escaliers.

Au sein d’un même espace à désenfumer, il convient surtout de ne pas mélanger les deux modes de désenfumage de manière à ce qu’ils ne se court-circuitent pas : en effet, de par sa forte puissance d’aspiration, le système de désenfumage mécanique peut parfois annuler, voire même inverser, le tirage thermique naturel dans les circuits d’évacuation du désenfumage naturel.